Retour à la page principale - This webpage in English
Dernière mise-à-jour: 20 février 2017    -    Last update: 20 February 2017


  Benjamin deForest (Pat) Bayly - Camp X et ROCKEX  


En 1941 en étroite collaboration avec Sir William Stephenson comme Directeur de la British Security Co-ordination (BSC) à New York, Pat Bayly devient le Directeur adjoint du Camp X. Il aide à établir HYDRA qui est un centre majeur de communications au Camp X (à Whitby - près d'Oshawa en Ontario) et il dévelope des concepts importants dans l'acheminement et le traitement spécial des données et informations à être échangées sur le réseau comprenant New York, le Camp X à Whitby et la Grande-Bretagne.

Il y avait deux types d'activités et opérations au Camp X: premièrement l'administration dont les positions étaient tenues par des canadiens - deuxièment en termes de personnel enseignant et le curriculum pour former les agents, ceci tombait sous la tutelle de la SOE et donc les britanniques comblaient les postes. Par contre à certains moments, ce n'était pas clair qui était ultimement en charge. Dans le chapitre "Pat Bayly" dans le livre "The True Intrepid" de Bill Macdonald, il y a un extrait interessant sur ce sujet (dans les mots de Pat Bayly):



“There were many squabbles at the multi-headed Camp X, and Stephenson’s financial clout helped smooth out the supervision. When he got irrated at some of the bickering, Stephenson shut the training camp down. SOE were up some of the money for the operation of the camp and thought they ran it, Bayly said. “Bill Stephenson just got mad one morning and cancelled the whole thing and said, ‘Now you are in charge’. And Cuthbert Skilbeck wasn’t going to have that. He said, ‘We put up some of the money for this place’, so he went down to New York, and he burst into Stephenson’s office and he said, ‘This is quite a deal, and I’ve told Bayly he has to get out’, and Stephenson said, “Oh, you did?’ And he said, ‘Well, just wait a minute’. He phoned me downstairs, and I came upstairs and he said, ‘Cuthbert Skilbeck, I’d like to introduce you to your boss.’” Bayly smiled. “And this is me”.


Pour chiffrer les données confidentielles, Pat Bayly invente le fameux système ROCKEX qui fit essentiellement l'emploi d'une bande avec clés uniques (en anglais "One-Time-Tape"). Il y a une photo de ce système ici-bas prise au Musée militaire des communications et de l'électronique situé à Kingston. Le musée décrit ROCKEX comme suit:


Le message était préparé sur un ruban avec le texte en clair. Ce ruban était alors passé simultanément à travers les têtes transmétriques via une bande "brouillée" pour délivrer un texte codé transmettable. Au terminal de réception, un procédé inverse utilisant une bande "brouillée" recréait une copie de la page en langage clair. Le ROCKEX fonctionnait conjointement avec une band perforatrice et un clavier/imprimeur auquel le M-28 est une exemple. L'origine du nom ROCKEX vint après que les fabricants assistèrent à la performance des "Rockettes", un groupe de danse, à la Radio City Music Hall de New York.




ROCKEX Exposition au Musée militaire des communications et de l'électronique à Kingston Ontario Canada



Les Rockettes du Radio City Music Hall durant les années 1940 au Rockefeller Center dans la ville de New York


Les activités et entreprises de Pat Bayly furents dans d'autres domaines scientifiques ou techniques tels que le radar et il reçu le prestigieux fellowship in the Institute of Radio Engineers en 1947.

Il relocalisa Bayly Engineering Ltd. (établi originalement en 1946 à Oshawa) à Ajax en 1948, où son leadership au niveau municipal mena à l'incorporation de ville d'Ajax en 1955 avec Bayly devenant son premier maire. Voici une photo d'une table tournante que sa compagnie produisa au fil des années:



Voici un excellent sommaire enligne (en anglais) intitulé "The Life and Times of Benjamin de Forest (Pat) Bayly - 1903 - 1994)".


Prière de prendre contact avec Richard en lui envoyant un email à spytools@sympatico.ca si vous avez des questions ou suggestions.

Le contenu (photos et textes) qui est présenté sur le site www.campx.ca et ses pages sont strictement pour affichage par votre navigateur web pour fins éducationnelles et de jouissance lors de votre visite du site. Il est permis de créer des liens aux pages sous www.campx.ca si et seulement si vous y ajouter une mention claire et précise de la source. Il est interdit de copier texte ou photos retrouvés sur www.campx.ca et ses sous-pages à moins d'avoir la permission ou consentement de l'auteur Richard Brisson qui peut être rejoint par l'entremise de son courriel spytools@sympatico.ca avec toutes questions.



Tous droits réservés © 2002-2017
Copyright © 2002-2017

Retour à la page principale - Back to Main Collection Webpage